Le blog de Néholys

ail des ours

Où en trouver ?

L’ail des ours (ou ail sauvage) pousse en abondance en début de saison du printemps dans la plupart des forêts d’Europe. On le retrouve dans la plupart des sols à condition que ces derniers soient humides. Dans la partie nord de la France, en particulier dans les forêts anciennes, on retrouve souvent l’ail des ours associé aux jacinthes.

10 raisons de consommer de l’ail des ours

  1. C’est à la fois un légume, un condiment et un médicament.
  2. L’ail des ours est plus riche en vitamines C qu’une orange ! C’est d’ailleurs l’une des plantes européennes comestibles qui en contiennent le plus.
  3. Il contient aussi du soufre, du silicium, du fer, du manganèse, du zinc … et d’autres vitamines B1, B2 et E.
  4. C’est un stimulant général de l’organisme.
  5. C’est un vermifuge (élimine les parasites intestinaux) tout comme l’ail commun.
  6. Son action dépurative permet d’éliminer les toxines de l’organisme. C’est notamment un chélateur des métaux lourds grâce aux composés soufrés qu’il contient. Ils rendent le mercure et le plomb solubles dans l’eau facilitant ainsi leur élimination de l’organisme.
  7. C’est un antiseptique et antibiotique général grâce à la molécule d’alliine qu’il contient. Il désinfecte l’intestin.
  8. Il a un effet hypotenseur et diminue le taux de cholestérol.
  9. Il a un effet fluidifiant qui permet de lutter contre les thromboses. Attention aux personnes qui prennent des traitements pour les troubles de la coagulation.
  10. Il pourrait aussi avoir une action hypoglycémiante et amincissante.

Comment le consommer ?

En cuisine

Pour l’utiliser en cuisine dans des recettes et garder ses propriétés intactes, il est important de le consommer frais et non cuit. En effet, en le faisant chauffer ou frire, les vitamines de l’ail des ours se volatilisent mais également son goût. Idéalement l’ail des ours doit donc être haché peu de temps avant la consommation et ajouté à un plat en fin de préparation.

Il est souvent utilisé pour la confection de pesto. Mais également dans des soupes, des salades fraîches, des omelettes ou encore pour assaisonner des pâtes !

En homéopathie

L’ail des ours existe en homéopathie sous le nom de « ALLIUM URSINUM 9CH ». Il est connu pour ses propriétés contre les douleurs d’estomac et la digestion difficile, mais aussi pour les cas de coliques.

En phytothérapie

En phytothérapie on retrouve l’ail des ours sous forme de teinture mère, à prendre en gouttes pour lutter contre les problèmes de peau, mais aussi pour favoriser la digestion et le transit.

 

Sources : 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*