Le blog de Néholys

Association

S’engager pour une cause

C’est une volonté depuis la création de Néholys : se battre pour les causes qui nous tiennent à coeur. Aujourd’hui nous mettons en place « 1Mois1Association » : chaque mois nous ferons un don à une association différente. Chacune d’entre elle correspondant à un combat ou une cause qui résonne en nous. Ce sera l’occasion de mieux faire connaître certaines d’entre elles, voir même de vous les faire découvrir.

La première association : Sea Shepherd

Que font-ils ?

Le première association d’une longue liste ! Fondée en 1977 par le capitaine Paul Watson, SEA SHEPHERD est l’ONG de défense des océans la plus combative au monde. Elle travaille sur trois axes majeurs :

  • Dépasser la seule protestation et intervenir de manière active et non violente dans les cas d’atteintes illégales à la vie marine et aux écosystèmes marins;
  • Exposer les abus et les pratiques non durables ou non éthiques d’atteinte à la vie marine et à l’intégrité des écosystèmes marins en alertant les médias et l’opinion publique;
  • Sensibiliser l’opinion publique au lien essentiel qui nous relie à l’océan à travers diverses interventions en festivals, écoles, organisation de conférences, expositions, publications, films, etc…

En quelques chiffres

Sur l’année 2017, ce sont plus de 25 missions à travers le monde qui ont été organisées, des dizaines de navires braconniers arrêtés et des milliers de vies marines sauvées.

Pour 2018 l’association annonce un rythme qui ne faiblira pas. En effet, grâce aux dons, ce sont déjà 12 missions qui ont été amorcées dans les eaux d’Afrique, d’Australie, d’Europe et du Mexique. Pas moins de 17 navires pêchant illégalement ont été interpellés au large de la Tanzanie et 12 de plus dans les eaux du Libéria. En France, la pêche destructrice du bar dans l’océan Atlantique a été révélée aux yeux de tous et sa responsabilité dans l’hécatombe de dauphins ne peut plus être niée. Cet été s’annonce tout aussi riche en actions sur le terrain puisque Sea Shepherd France s’apprête à retourner à Mayotte et à patrouiller les plages toutes les nuits pendant quatre mois pour protéger les tortues contre le braconnage.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*