Le blog de Néholys

De nombreuses études ont pointé du doigt le coût du stress professionnel et des autres risques psychosociaux, s’appuyant sur des estimations de la prise en charge des pathologies, de l’absentéisme, des décès et des cessations d’activité prématurées.

Dans une situation économique compliquée, il est utile d’appréhender l’impact économique d’un déficit de prévention des RPS au sein des entreprises. Nous pouvons observer que l’impact financier est important mais comment sont répartis ces coûts?

Les coûts directs

  • Selon l’INRS, le coût social du stress s’élève à 830 millions d’euros en dépense de soins, absentéisme et décès prématurés (TMS, maladies cardiovasculaires, dépression) , 50 à 60% des journées de travail perdues sont à cause du stress.
  • Selon le CNAM, le coût des frais couverts par les cotisations entreprises est de 736 millions d’euros
  • Selon l’ANACT, le coût de l’absentéisme est de 3 500€ par salarié / an. Cette dépense varie selon le profil du collaborateur. Ainsi, il l’estime à environ trois fois le taux horaire du salarié concerné
  • Selon NOVETHIC, pour le cas le plus dramatique, un suicide, les entreprises qui ont une part de responsabilité déboursent entre 380 000 et 500 000 euros

Les coûts indirects

Ces dysfonctionnements peuvent perturber des secteurs clés de l’entreprise :la gestion, l’organisation du travail, la qualité, la productivité, la coordination, la mise en œuvre de la stratégie, la communication et l’image de l’entreprise mais aussi le climat social, l’implication des collaborateurs, la capacité d’adaptation de l’entreprise, son agilité face aux marchés….

Cette attitude conduit au phénomène de présentéisme, une présence inactive au poste de travail. Selon l’INRS le coût du présentéisme serait 4 fois plus élevé que celui de l’absentéisme !

Si on prend le turn-over en exemple, celui-ci entraîne une perte de savoir-faire (compétences / expériences), gonfle les budgets Intégration et Formation, ralentit l’entreprise, perturbe les équipes, voire les clients…

Sur le registre juridique, les RPS peuvent aboutir à des dépôts de plaintes auprès des tribunaux et engendrer des coûts juridiques importants pour les entreprises concernées. Outre les aspects économiques liés aux indemnités versées en cas de litige favorable au plaignant, il ne faut pas sous-estimer les coûts associés à la procédure elle-même.

Il est donc important que les entreprises enclenchent une démarche de prévention. De plus,selon l’ Agence Européenne pour la sécurité et la Santé au Travail chaque euro investi dans la promotion de la santé sur le lieu de travail générerait un retour sur investissement de 2,5 à 4,8 euros grâce à la réduction de l’absentéisme et à l’amélioration de la productivité.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*