Innovation et QVT : investissement sur l’avenir

Pourquoi une approche innovante dans la QVT est-elle un investissement sur l’avenir ?

A l’image d’un contrat cadre qui prévoit le cadre général des relations commerciales entre les parties, et prévoit les conditions dans lesquelles interviendront les contrats d’application. Il apparait de plus en plus pertinent de proposer aux entreprise un programme d’accompagnent global en matière de QVT.

Quelques chiffres :

Il y a une augmentation significative du nombre de cas de TMS et de RPS dans les entreprises ces dix dernières années.

Selon la branche accidents du travail et maladies professionnelles (ATMP) de la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS), il y a eu augmentation de 60% du nombre TMS.

En 2013, elles ont représenté plus de 85 % des maladies professionnelles ayant entraîné un arrêt de travail ou une réparation financière en raison de séquelles.

D’après l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, le stress serait également à l’origine de 50 à 60 % de l’ensemble des journées de travail perdues dans les années 2000.

En France, le coût social du stress (dépenses de soins, celles liées à l’absentéisme, aux cessations d’activité et aux décès prématurés) a été estimé en 2007 entre 2 et 3 milliards d’euros (étude INRS et Arts et Métiers ParisTech).

Le constat actuel :

Selon l’assurance maladie, il existe différents niveaux de prévention :

La prévention tertiaire consiste à intervenir lorsque le dommage a déjà eu lieu, dans une perspective curative.

La prévention secondaire (afin de réduire ou corriger) vise à outiller les salariés, individuellement ou collectivement, pour lutter plus efficacement contre le stress et les différents risques.

Et enfin, la prévention primaire qui vise à éliminer les facteurs de risques présents dans l’entreprise. À défaut de pouvoir les supprimer, comme le préconise le Code du travail («d’abord supprimer le risque à sa source»…), il faut chercher à les réduire. Cela nécessite de rechercher et d’identifier des causes en lien avec le travail et son organisation.

Le constat est qu’un grand nombre d’entreprise font de la prévention tertiaire voir secondaire. Autrement dit, elles traitent de sujets relatifs à la santé et à la sécurité afin de réparer ou pour améliorer des indicateurs RH qui leur ont échappés (AT, MP, Taux d’absentéisme, turnover…). Dans cette idée, nous avons constaté que les actions mises en place sont souvent ponctuelles et n’ont pas de véritable effet sur le fond des problématiques. L’efficacité d’une démarche de prévention passe la qualité du diagnostic et du dialogue au sein de l’entreprise. Libérer la parole est la base de toute démarche d’amélioration de la QVT.

En fin d’année 2015, le nouveau plan santé au travail a été adopté. Ce troisième plan est organisé selon trois axes:

• La prévention

• La qualité de vie au travail

• Le renforcement du dialogue social

« Une » solution :

Nous allons voir ci-dessous qu’une approche innovante d’accompagnement de la QVT peut se structurer en 4 étapes. Favoriser une approche participative intégrant des points d’échanges et de restitution peut contribuer à l’efficacité d’une démarche.

1er étape : Diagnostic

L’étape incontournable dans une démarche de prévention de la QVT est le diagnostic afin d’évaluer les besoins et les attentes des salariés.

Pour approfondir la connaissance de la structure et de la culture de l’entreprise, il peut être réalisé une étude terrain avec plusieurs experts (visite, échanges et recueil d’informations chiffrées). Cette dernière contribuera aussi à l’élaboration du questionnaire en adéquation avec le quotidien des salariés. Il existe un outil innovant Weview® pour faciliter l’analyse de cette étape et suivre régulièrement par la suite l’évolution des indicateurs mis en place.

Pour développer les informations recueillies avec le questionnaire, il est fortement préconisé d’effectuer des entretiens individuels avec un panel représentatif des salariés de l’entreprise.

Dans l’idée de rendre le diagnostic vivant et efficient, la création d’un comité de pilotage QVT peut contribuer à impliquer l’ensemble de parties prenantes de l’entreprise, faire circuler les résultats et rendre in fine de plus en plus autonome sur le sujet.

2ème étape : Détermination d’objectifs et d’un plan d’actions

De la phase de diagnostic découlera les objectifs QVT à atteindre. Nous arrivons donc à une autre étape cruciale : la validation du plan d’actions.

3ème étape : Interventions d’une équipe pluridisciplinaire (médecin, masseur kinésithérapeute, ingénieur en ergonomie, spécialiste RH, médiateur professionnel, coach sportif…)

L’intervention d’une équipe pluridisciplinaire permet à l’entreprise de bénéficier d’une vision complète de sa démarche QVT et non limiter à une seule spécialité.

4ème étape : Suivi des actions et de la QVT de l’entreprise

Pour ce faire, il est important de mettre en place des indicateurs et d’effectuer des points périodiques.

L’accompagnement d’entreprise en faveur de la QVT est un accompagnement sur le long terme d’où la pertinence de la mise en place d’un partenariat (contrat cadre) afin de structurer une démarche de qualité et de permettre aux entreprises d’atteindre des objectifs QVT préalablement fixés tout en maitrisant leurs budgets (par l’intermédiaire d’un plan d’actions ciblé).

De nombreuses études ont montré que le retour sur investissement des plans d’action QVT peut aller de 1,5 à 12 fois les sommes investies. L’agence européenne pour la santé et la sécurité au travail a conduit une étude montrant que le rapport bénéfice/coût pouvait atteindre 4,81 avec un minimum à 1. Outre les effets rapides qui se manifestent au travers de certains indicateurs RH tels que la baisse de l’absentéisme et du turnover, une politique QVT de qualité a également des répercussions positives plus difficilement perceptibles sur la productivité et la créativité des salariés.

Maintenant, c’est à vous de jouer !

Continuez la lecture avec nos articles similaires...

Cet article n'a pas encore de commentaire, écrivez-en un !


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *