Le coût de la qualité de vie au travail

Work life balance scales

Le prix d’une entreprise se mesure à la fois par son patrimoine matériel mais également par son patrimoine immatériel. Les salariés font une entreprise et en définissent sa valeur. La capacité de l’entreprise à se développer, sa notoriété, son image de marque, le savoir-faire des employés, la stabilité du personnel, l’ambiance, la qualité du management… tout ces critères qualitatifs sont tout aussi important que les résultats quantitatifs pour définir une entreprise.

La qualité de vie au travail, qu’est ce que c’est ?

Pour les managers comme pour les salariés, le bien-être au travail est une clé essentielle de la réussite professionnelle. Stress, harcèlement, dépression… ces mots n’ont désormais plus leur place dans le vocabulaire du monde du travail. Pourtant le concept de qualité de vie au travail n’est pas encore compris de tous. A quoi cela sert-il et pourquoi les managers doivent-ils y prêter autant d’attention ?

Le bien-être au travail est tout aussi important que la performance d’une société car c’est grâce à une bonne qualité de vie que les salariés produisent mieux. Plusieurs études ont démontrés cela comme une étude publiée dans la Harvard Business Revue qui détermine que les salariés heureux sont plus productifs de 30%. L’INRS, Institut National de Recherche et de Sécurité, estime entre 1,9 et 3 milliard d’euros par an le coût du stress professionnel en France. D’ailleurs, une enquête européenne de la fondation de Dublin dévoile que les français subissent un niveau de stress particulièrement élevé. Le manque de reconnaissance, la perte de sens du travail et l’augmentation de l’insécurité de l’emploi sont d’ailleurs les 3 premiers facteurs de stress.

Réaliser des économies en soignant ses salariés

Pour Thierry Gautret de la Moricière, expert en management de la qualité de vie au travail, une PME de 300 salariés qui dégage 300 millions d’euros pourrait économiser jusqu’à 400.000€ en prêtant attention à la qualité de vie de ses employés. Aujourd’hui, l’objectif des équipes managériales est d’éliminer toutes les situations désagréables qui nuisent à la bonne santé de leurs collaborateurs. D’après une étude de l’ARACT (Association Régionale pour l’Amélioration des Conditions de Travail), 50% des journées d’absentéisme sont liées à du stress mal vécu par le salarié. En améliorant la qualité de vie des salariés l’étude démontre que le taux d’absentéisme diminue de moitié; le turn-over, lui, diminue de 7%.

Améliorer la qualité de travail des salariés

La problématique de corrélation entre la qualité de vie des salariés et la performance globale d’une entreprise est plus souvent abordée par la négative : on parle de harcèlement, de stress et même de suicides. Si apporter du confort à ses employés pour leur permettre de mieux travailler n’est plus à démontrer par les nombreuses études existantes, il faut toutefois mettre en place les mesures qui feront bouger les choses au sein des sociétés.

Dans les années 90, la politique de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) prend son essor. Grâce à ce concept les entreprises sont invitées à s’intéresser davantage aux préoccupations environnementales et économiques de leurs activités mais également  sociales. La notion de qualité de vie au travail prend alors sens : enquêtes régulières, organisation du travail, développement de l’expression des salariés, amélioration de l’égalité professionnelle…

Le soin de la qualité de vie passe par l’adaptation de l’entreprise aux changements sociétaux en proposant unlieu de travail agréable, une rémunération convenable, un espace détente pour les salariés et éventuellement une garderie pour les enfants ou encore espace de discussion ouvert… Toutefois, il ne faut pas oublier qu’avant de penser au confort il faut aussi être sûr que le travail en lui même est source de bien-être.

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *