Le burnout, êtes-vous concerné ?

Man using laptop on a bed

Selon le Dr Bernard Salengro, Secrétaire national de la CGE-CGC (Confédération française de l’encadrement – Confédération générale des cadres), le phénomène d’épuisement professionnel toucherait 5 à 10% de la population active en France. Donc, la question du burnout au travail, trop souvent taboue, est cependant très présente en entreprise.

Les chefs d’entreprise ont répondu à une enquête de la CGPME 77. Nous découvrons des chiffres alarmant, 38% des 161 dirigeants seraient atteint par le burnout.

Selon la psychanalyste Marie Peze, spécialiste en souffrance au travail : « Chaque semaine, je fais hospitaliser 2 ou 3 cadres noyés sous l’information ».

Tous les secteurs activités sont concernés. Malgré tout, certains domaines plus que d’autres :

  • Selon une enquête révélée dans Le Monde, l’épuisement professionnel concernerait 17% des professeurs.
  • 20 à 40 % des soignants sont en état de burnout
  • Environ 47% des médecins libéraux présentent un niveau pathologique d’épuisement dans leur travail
  • 60 % des chirurgiens-dentistes ont des symptômes de burnout

La situation en Europe devient très inquiétante. En effet, d’après un rapport de l’Agence Européenne pour la Santé et la Sécurité au Travail paru en 2009, 1 cas sur 2 d’absentéisme a pour origine le stress chronique.

Plus particulièrement en Allemagne, les chiffres augmentent. Selon une étude de 2011, par la caisse d’assurance maladie TK, 1/5 de la population active allemande serait touché par des troubles psychiques à cause du travail. Ils ont pu constater une hausse de 33% des arrêts maladies en raison du stress au travail. Sur les six premiers mois de l’année 2011, 14,3% des arrêts maladies avaient pour cause un épuisement professionnel. Ce phénomène concerne 9 millions de personnes en Allemagne et a coûté 6,3 milliards d’euros en 2009.

En Suisse, en 2010, une étude sur le stress a été effectuée par le Département Fédéral de l’Economie (DFE), ils ont constaté que 2% de la population font un burnout chaque année soit 84 000 personnes. De plus, ils ont observé que les employés du secteur de l’éduction, de la santé et du social sont plus concernés que les autres. De plus, selon une étude de Franziska Tschan du Groupe de Psychologie Appliquée de l’Université de Neuchâtel, 44% des salariés en Suisse fait état de « niveaux de tensions très forts » au travail.

Une enquête au Canada prononce que plus 1/4 des salariés québécois déclarent : « vivre un degré élevé de stress au quotidien ». Dans certains secteurs d’activité, ils ont montré que ces chiffres peuvent augmenter jusqu’ à la moitié des employés.

Pour en savoir plus :

http://www.elle.fr/Societe/News/Burn-out-des-professeurs-Luc-Chatel-nuance-les-chiffres-1773018

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/02/07/20002-20120207ARTFIG00520-le-burn-out-contrepartie-du-succes-economique-allemand.php

http://www.vocatis.fr/article.php3?id_article=17468

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *