Dos : le mal du 21ème siècle

Comment soulever et porter une charge sans se blesser au dos ?

Au cours de l’année 2014, l’INRS recense 621 111 Accidents du Travail (AT).

Parmi ces Accidents du Travail, 34% sont dus à une mauvaise manutention. Le mal de dos est, selon certains experts, LA maladie du 21ème siècle.

Selon Patel et Ogel (2000), 90% des adultes souffriront de douleurs au dos au cours de leur vie. Pour lutter contre cela, il est intéressant d’analyser les gestuelles rencontrées et d’en tirer des grands principes.

1- LA STABILITÉ

dos

Dans un premier temps, on peut observer que la stabilité est indispensable pour soulever une charge sans se blesser. En effet, si la personne soulève une charge tout en étant instable, elle s’expose à un risque chute. Pour éviter ce risque de chute, nous recherchons la stabilité. On peut définir la stabilité comme étant le maintien en position d’équilibre.

Concrètement, cela se caractérise par des appuis suffisamment espacés pour venir entourer la charge et s’assurer que malgré le poids de la charge à soulever, la personne va conserver sa stabilité.

On peut y faire un lien direct avec le “polygone de sustentation” étant défini comme : la surface sur laquelle la projection orthogonale (ou verticale) du centre de gravité d’un solide sur le sol, ou sur un support, doit se trouver pour garantir l’équilibre. On peut la décrire donc comme étant le polygone défini par la largeur entre les deux pieds et la longueur des pieds. A partir du moment où la projection du centre de gravité au sol est comprise dans ce polygone, la personne est en situation de stabilité. Par exemple, on remarque sur la photo ci-jointe, le polygone de sustentation est délimité par l’ellipse rouge et que cette ellipse comporte bien la projection orthogonale du centre de gravité, ici représenté par la flèche verte. Le sportif est donc bien stable sur ses appuis.

2- RAPPROCHER LA CHARGE CONTRE SOI

dos

Cette action est souvent faite de façon inconsciente, mais il est quand même important de le rappeler. Plus la charge sera proche de soi, plus il sera facile de soulever cette charge.

Par exemple, lorsque l’on revient de faire ses courses, il est rare de voir des personnes porter les sacs le plus loin possible de leur centre de gravité (les bras tendus à l’horizontale). Il semble plus pratique d’approcher les sacs le plus possible de soi pour réduire le bras de levier et ainsi porter la charge “facilement”.

3- FLÉCHIR LES GENOUX

Il est toujours bon de le répéter, lorsque l’on veut s’approcher du sol, il est préférable de plier les genoux plutôt que de plier le dos. Les muscles lombaires (du bas du dos) sont très souvent sollicités pour gérer l’équilibre du tronc, il est donc préférable d’utiliser les muscles des cuisses pour s’approcher du sol et pour s’en éloigner. De plus, on sait que la stabilité est un des points essentiels pour soulever et porter une charge. Or, lorsque l’on plie le dos, nous subissons un déséquilibre vers l’avant, ce qui nous déstabilise et nous ramène donc au

premier point – La stabilité.

4-CRÉER SA PROPRE CEINTURE LOMBAIRE

Il est intéressant de souligner que si la personne effectue une expiration forcée, elle contracte ses abdominaux pour expirer l’air. Or, en contractant ses abdominaux, le muscle transverse (un muscle profond faisant partie des muscles abdominaux) vient ceinturer entièrement l’abdomen afin de maintenir les viscères en place, mais aussi la colonne vertébrale. Grâce à cette expiration forcée, une sorte de ceinture lombaire est créée ce qui permet d’éviter de trop solliciter ses disques intervertébraux.

Ces 4 “règles” sont très efficaces dans la protection du dos lors d’un soulevé de charge, de plus, elles sont simples à mettre en place et ne prennent pas plus de temps que n’importe quelle méthode.

Donc à l’avenir essayez-les et rendez-vous compte par vous-même…

soulever-une-charge

Continuez la lecture avec nos articles similaires...

Cet article n'a pas encore de commentaire, écrivez-en un !


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *